A chaque jour son moulin.
Mis en page par ordre numérique de département, découvrez chaque matin un nouveau moulin. Celui-ci restera un mois en ligne.
Mercredi 24 avril
Moulin à Poivre à Goudourville (82)

C'est un ancien moulin à vent. Il lui restait des vestiges d’ailes au début du vingtième siècle. Sur la photo ci-contre, on voit l’arrière-grand-père de Bernard, Alfred Gérin, qui fut maire de Goudourville pendant quarante ans, et sa famille. Au premier plan son fils Pierre (1891-1978), le grand-père de Bernard.

Le moulin est perché en haut d’un coteau et domine le hameau de Lalande, où se trouve notre propriété que l’on voit très bien en contre-bas. Dans notre famille et parmi les anciens habitants du pays, cet édifice a toujours été désigné sous le nom de « moulin à vent », même si Alfred Gérin avait fait enlever ses ailes et son mécanisme, obsolète et en piteux état, pour en faire un pigeonnier, au début du siècle dernier. D’où vient qu’un beau jour est apparue sur les documents touristiques l’appellation « moulin à poivre » pour le désigner ?

« Moulin à poivre » ! Aurait-on moulu du poivre dans ce moulin ? Du poivre arrivé à Auvillar par bateau et transporté jusqu’à Goudourville pour y être moulu ? Nous avons mené l’enquête.

On sait que les moulins à vent ont été utilisés pour monder l’orge et le riz, moudre le malt, presser les olives pour en tirer l’huile, ainsi que les graines de colza, de lin, de chanvre. Il existait des moulins pour écraser les graines de cacao, de moutarde et de poivre (ainsi que d’autres épices), et même des moulins à tabac (à fumer et à priser). Nous signalons, tout de même, que le Littré, magnifique dictionnaire, dit du moulin à poivre que c’est un petit appareil  — le poivre, denrée rare ne pouvait être moulu qu’en petites quantités ! Notre moulin aurait-t-il servi à moudre autre chose que des céréales ? Nous ne le savons pas.

Nous avons interrogé les archives de Montauban et les associations qui s’intéressent à l’histoire des moulins sur cette appellation « moulin à poivre », sans obtenir d’explications satisfaisantes et surtout vérifiables.

On aurait dit d’un meunier dont le moulin n’était pas très rentable qu’il était « de poivre ». Cette information est assez séduisante mais « de poivre » n’est pas « à poivre ». De plus quiconque monte au coteau de Lalande par temps venteux peut constater que son emplacement était parfaitement choisi pour sa fonction.

On nous a parlé de sa forme.  La poivrière est une guérite de maçonnerie à toit conique placée enencorbellement à l'angle de bastions, de châteaux forts, de tours, de maisons, d'hôtels particuliers, voire de ponts. Elle désignera plus tard une échauguette  ronde ou une tour polygonale en encorbellement et à toit conique, prenant parfois le nom de tourelle. Par extension, elle désigne toute construction surmontée d'un toit en forme de cône. 

Sa charpente était peut-être en bois de poivrier!

Le moulin aurait-il appartenu à une personne dont le patronyme était Poivre !

Pour notre part, nous continuerons à appeler notre moulin « le moulin à vent ». Nous vivons sous sa protection tutélaire. Notre premier regard du jour est pour lui, notre dernier aussi, lorsque nous fermons nos volets. Depuis plusieurs générations notre famille y monte à chaque réunion d’importance. Nous espérons que notre descendance pourra perpétuer cette tradition.

Promeneur qui l’admirez, si vous savez quelque chose sur cet ancien moulin, dites-le nous.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://www.fdmf.fr/index.php/les-moulins-de-france/inventaire-par-type-de-moulin/moulins-a-vent/863-moulin-a-poivre

Mardi 23 avril
Moulin de Maraval à Labarthe-Bleys (81)
Le moulin de Maraval, Isolé, blotti au pied des collines boisées, est un charmant moulin avec façade à colombages du XV° qui a été restauré à l'identique.
Lundi 22 avril
Moulin Basile à Fixecourt (80)

Le moulin à vent, le "Moulin Basile", est situé à la sortie de Flixecourt en direction d’Amiens, le long de la RD1001. Il a été construit vers 1776. De cet ancien moulin à vent, à l’abandon, il ne reste aujourd’hui que la tour ronde en pierre de taille blanche. Cette tour sera rénovée, la charpente et la toiture conique seront refaites à l’identique de l’original, des ailes seront posées, les abords seront réaménagés, ainsi que l’intérieur de l’édifice.
Cette restauration est avant tout visuelle. « Ce moulin constitue la première image d’entrée dans la ville », rappelle René Lognon. Mais l’objectif est aussi d’en faire un lieu animé par un point d’information touristique.

Extrait d'un article paru dans Le journal d'Abbeville sous la plume d' Olivier Bacquet

http://www.fdmf.fr/index.php/les-moulins-de-france/inventaire-par-type-de-moulin/moulins-a-vent/798-moulin-basile

Dernières nouvelles: http://www.courrier-picard.fr/60372/article/2017-09-29/le-moulin-basile-de-flixecourt-entre-de-bonnes-mains

Dimanche 21 avril
Moulin des Plaines à Argenton des Vallées (79)

Dernier témoin des cinq moulins mentionnés sur la carte de Cassini, ce moulin-tour, propriété de la société SONAC, a été entièrement restauré en 1988. Il est équipé d'ailes Berton. Le moulin est loué à la commune d'Argenton qui l'entretient et en assure l'exploitation touristique.

Contact : 
Office de Tourisme - Antenne d'Argenton-les-Vallées
13 rue Porte Viresche
79150 Argenton-les-Vallées
tél. : 33 (0)5 49 65 96 56

Moulin des Plaines
Route de Nieulles-Aubier
Boësses
79150 Argenton-les-Vallées
tél. : 33 (0)5 49 65 70 32
courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Samedi 20 avril
Moulin d'Orsonville Der (78)
Moulin construit entre le 17e et le 18e siècle, en ruiné en 1750, date de la carte de Cassini et sur le cadastre de 1824.
Vendredi 19 avril
Moulin à Lorrez le Bocage-Préaux (77)
Ancien moulin tour en ruine situé dans le village.
Jeudi 18 avril
Minoterie Lambotte à Aumale (76)

Article du "Monde des Moulins" en relation :

La minoterie Lambotte située au coeur de la ville d’Aumale, en Seine- Maritime, est classée parmi les Monuments Historiques depuis le 28 mai 2004. Elle mérite à plus d’un titre une telle mesure protection : pour la qualité constructive et le parfait état de conservation du bâti mais plus encore pour la présence d’un parc mobilier exceptionnel qui en fait un témoin exemplaire de la dernière révolution technologique de la meunerie française.

Cette minoterie est édifiée en 1898, sur la rivière de la Bresle dont elle utilise l’énergie hydraulique, à l’emplacement d’un ancien collège de Jésuites fondé en 1585 et sur le site du Moulin du Roy. En 1817, le collège est transféré dans l’ancien couvent des pénitents et en 1848, le moulin du Roy est détruit. En 1868, le site est racheté par des industriels parisiens qui édifient sur la rivière un laminoir spécialisé dans la fabrication de baleines métalliques pour gaines et corsets. En 1897, l’usine fait faillite et les bâtiments sont rachetés par un certain Giraud, marchand de chiffons et faïencier à Aumale, qui reconvertit l’ancien laminoir en moulin à blé à meules et le fait exploiter par Dubourguet. En 1898, le moulin est entièrement dévasté par un incendie. A sa place est édifiée une minoterie moderne, équipée d’emblée de machines issues des dernières innovations technologiques hongroises : broyeurs à cylindres de fonte, bluterie plane ou plansichter. La plupart de ces machines sont de marque Davério (Zurich), grand constructeur suisse d’appareils de meunerie.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

http://www.fdmf.fr/index.php/les-moulins-de-france/inventaire-moulins/normandie/76-seine-maritime/657-minoterie-lambotte

Mercredi 17 avril
Moulin Radet Paris XVIIIème (75)
Moulin activé le 25 août 2001 par F6BVB/p, réctivé le 12/août 2017 par Claude et Yveline, F5MCC/p.
Référence DMF 75-002.

 Victime du progrés et de la concurrence il fut transformé dans les années 1830 en guinguette. Il prend alors le nom de "Moulin de la Galette". Cette enseigne sera transférée vers son proche voisin Le Blute fin. Une association "Les Amis du Vieux Montmartre" le sauve de la destruction en 1915. En 1924, son propriétaire le déplace à l'angle des rues Girardon et Lepic et il est restauré en 1978, mais ne tourne pas.

site internet 
www.lemoulindelagalette.
fr
www.paris-unplugged.com

Mardi 16 avril
Les meulières du Mont Vouan (74)

A Viuz en Sallaz, les Meulières du Mont-Vouan entrent dans l'histoire de la vallée. Jusqu'au début du XXème siècle, on a exploité les roches pour tailler des meules à moulin.

On peut encore voir aujourd'hui, à l'endroit où les meules étaient extraites, de grands trous ronds de près de 2 m de hauteur dans la roche. Les deux plus importantes sont celles appelées : la grande gueule (ou grotte aux fées, ou grande meulière) ; et la meulière à Vachat, sur la falaise qui surplombe "La gouille aux morts". Le Vouan, petit massif de 978 m, était également traversé par le chemin des contrebandiers. Il était surtout la terre des fées et de nombreuses légendes courent à leur sujet. On raconte notamment que l'on peut y rencontrer une jeune fille donnant des feuilles qui se changent en or. Accès interdit temporairement pour cause d'étude géotechnique.

http://www.lesbrasses.com/fr/hiver/decouverte/patrimoine-terroir-detail.php?q=65002

Situé sur la commune de Viuz-en-Sallaz, le site du Mont Vouan regroupe un ensemble de sept meulières (à savoir des carrières de meules de moulin) classées comme monuments historiques le 11 mars 2009. Exploitées depuis le Haut Moyen-Âge jusqu’à la fin du XIXe siècle, ces meulières sont le témoin d’une activité industrielle très active et demeurent uniques dans le sud-est de la France dans la mesure où certaines s’étendent sur plusieurs centaines de mètres.
Lundi 15 avril
Filature Arpin à Séez-Saint-Bernard (73)
Filature Arpin

out commence en 1817, avec l’alliance de deux hommes, issus d’une même famille... Alexis et Jean-Baptiste Arpin décident d’ouvrir leur atelier à Séez Saint-Bernard, alors que la Savoie n’est pas encore française, au bord du torrent Le Versoyen.

A leurs débuts, ils n’hésitent pas à s’équiper de métiers mécaniques fonctionnant avec une roue à aube, le summum du progrès à l’époque.

Sur l'initiative de Jean-Baptiste Arpin, les travaux de « la Fabrique » débutent à Séez Saint-Bernard. Jean-Baptiste fait appel à son beau-père François Griotteray pour apporter caution et assistance. Et depuis ce jour, peu de choses ont changé dans cette entreprise savoyarde située aux portes de Bourg Saint-Maurice.

Dernier "Maitre Lainier" en activité à la filature, Jacques Arpin représente la 8ème génération de Maîtres Lainiers qui se sont succédés dans ce lieu d'exception situé au cœur des Alpes Françaises.

https://arpin1817.com/fr/filature-arpin/2-la-filature

Dimanche 14 avril
Moulin de Courteille à Mareil en Champagne (72)

Patrick et Dominique vous accueillent dans leur pittoresque moulin datant du 16ème siécle qui possède encore son mécanisme et sa grande roue à aubes récemment restaurée.

Si vous le souhaitez, Patrick pourra vous le faire visiter et vous donner les explications sur son histoire et son fonctionnement.

 http://moulindecourteille.simplesite.com/

Samedi 13 avril
Moulin de Romanèche-Thorin (71)

Le Moulin à Vent, monument historique

Il fut construit vers la fin du XVème siècle sur la colline de Poncié, située entre les communes de Romanèche-Thorins et Chenas, pour moudre le grain des populations environnantes.

Il connut plusieurs restaurations dont la dernière date de 1999, qui lui a permis de retrouver ces ailes, reconstruites à l'identique par un menuisier charpentier compagnon du Tour de France.

Le Moulin fut classé monument historique le 29 aout 1930.

http://www.romaneche-thorins.fr/fr/information/54971/le-moulin-vent-monument-historique

Vendredi 12 avril
Moulin Bégeot à Melisey (70)
Le moulin Bégeot est un moulin alimentaire situé aux Granges Baverey, sur la commune de Melisey. La roue est dite à augets, un simple filet d'eau suffit à l'actionner. Le moulin Bégeot est toujours en activité, il est utilisé pour le broyage des céréales, son mécanisme, très ingénieux, permettait d'actionner plusieurs machines : pressoir, dynamo, meule, batteuse...
Les visites se font sur demande, auprès du syndicat d'initiative du canton de Melisey. Une douzaine de sites hydrauliques sont répartis sur le territoire du Parc Naturel des Ballons des Vosges. Deux sont situés dans les Vosges Saônoises, le moulin Bégeot, et un haut-fer, la scierie Martin à Servance.
Jeudi 11 avril
L'Aube du Moulin à Gleizé (69)
Occupant une maison du XIXe siècle dotée d'une ancienne roue de moulin, l'établissement L'Aube du Moulin est situé à Gleizé, à seulement 6 minutes du centre de Villefranche-sur-Saône. Vous pourrez profiter d'une variété d'activités de plein air et vous détendre sur la terrasse bien exposée.
Cette bâtisse du XVIIIème siècle se trouve dans le Beaujolais, à proximité de Villefranche-sur-Saône. Autrefois moulin, elle est aujourd'hui une demeure cossue. La pierre dorée ainsi que la pierre de Bourgogne qui l'habillent, sont mises en valeur. Sauna, salle de sports (cardio-training). Les singularités de la demeure ont également été conservées : roue à aube, bief, four à pain, porte meule, etc...
Mercredi 10 avril
Moulin à huile de Storckensohn (68)
Moulin activé le 13 avril 2009 par Pascal, F8BUO/p. Référence DMF 68-012.

Un Moulin qui tourne
Le moulin à huile de Storckensohn fabrique de l'huile depuis 1732. Noix, colza, tournesol étaient pressés sur place pour les habitants des alentours. A partir de XIXè siècle le moulin se lance aussi dans la fabrication de jus de pomme.
En 1991, la restauration du moulin est entreprise par un groupe de bénévoles, soutenu par la commune et le propriétaire du moulin. Les démonstrations de fabrication d'huile de noix et de jus de pomme à l'ancienne peuvent alors reprendre.

La maison de la noix
Traditions, superstitions, maléfices, dictons et jeux sur le thème de la noix à découvrir dans le cadre d'une maison typique des ouvriers paysans montagnards du XIXè siècle.

L'huilerie artisanale
Depuis 2008, l'association du moulin possède une huilerie artisanale qui produit l'huile de noix et noisette pour notre boutique. Elle accueille, sur RDV uniquement, les particuliers désireux de faire faire leur propre huile.

https://www.labresse.net/moulin-de-storckensohn.html

Mardi 9 avril
Maison de la manufacture d'armes blanches à Boersch (67)

Créée au XVIIe siècle, la manufacture d'armes blanches du Klingenthal, en Alsace, prédécesseur de la manufacture d'armes de Châtellerault, a fourni l'armée française en lames, du sabre au fusil Chassepot.

 

Jusqu'au début du XVIIe siècle la France ne dispose pas de manufactures forgeant des lames pour les armes blanches. Elle importe ses lames de Solingen (Westphalie, Allemagne). Louis XV décide d'y remédier et charge le Secrétaire d'État à la Guerre, ancien Intendant d'Alsace, Nicolas Prosper Bauyn d'Angervilliers, d'établir une manufacture d'armes blanches dans son Royaume.

 

Le 15 juillet 1730 le roi délivre ainsi des lettres patentes pour l'établissement d'une Manufacture royale d'Armes blanches en Alsace. Henri Anthès exploite et dirige les différentes forges en Haute-alsace (Haut-Rhin actuel). Il choisit la vallée de l'Ehn, en amont d'Obernai, en raison de la présence du cours d'eau obligatoire pour la production d'énergie nécessaire au fonctionnement des usines, de nombreuses matières premières utiles à la construction et au fonctionnement de l'usine (bois, grès).

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/maison-de-la-manufacture-darmes-blanches

Lundi 8 avril
Moulin de la Torre à Claira (66)

Moulin-tour restauré en 2012. Le projet final consiste à créer un site qui, jumelé au moulin à eau, produira de la farine avec du blé cultivé alentour sur des friches agricoles reconquises et à l'installation d'un meunier-boulanger qui fera un pain de qualité "bio". Sous l'impulsion de José Puig, maire de Claira et conseiller général, l'association Les Vieilles Pierres, qui a elle-même restauré la tour du moulin, voit son rêve se concrétiser.

Contact : 
Mairie 
4 place de la République
66530 Claira
tél. : 33 (0)4 68 28 31 50
fax : 33 (0)4 68 28 66 68
courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
site internet : www.claira.fr

http://www.fdmf.fr/index.php/les-moulins-de-france/inventaire-moulins/occitanie/66-pyrenees-orientales/473-moulin-de-la-torre

Dimanche 7 avril
Moulin de Boly à Lourdes (65)
Bernadette est la fille aînée d’un couple de meuniers qui habite le Moulin de Boly, situé dans une ruelle de Lourdes. Sur place, vous pourrez visiter la chambre où est née Bernadette le 7 janvier 1844, la cuisine qui est la pièce de vie de la famille et le moulin, autrefois actionné par l’eau du ruisseau Lapacca, avec sa machinerie et ses meules. Ruinée et ne pouvant faire face à la concurrence, la famille sera rapidement contrainte au départ.
Samedi 6 avril
Moulin de Candau à Castétis (64)

Découvrez un moulin à eau du XVIème siècle, moulin du Château de Candau, il a traversé les siècles en écrasant le blé pour la population locale jusqu’en 1958.

50 ans après, il est totalement restauré et mout de nouveau du blé depuis 2008.
Une pico-centrale électrique a été intégrée dans l’ensemble et fournit de l’énergie pour le moulin.

Au programme de votre visite :

Vendredi 5 avril
Moulin à huile de Sayat (63)
Moulin activé par Claude et Yveline, F5MCC/p le 4 novembre 2006. Référence DMF 63-003.
En 1993, les bénévoles de l’association Le Grand Vert découvrent un moulin en ruine mais où toutes les pièces d’origine sont encore à l’intérieur. Ils se lancent dans la rénovation du bâtiment acquis par la commune quelques années plus tôt. Pendant 6 ans, tous les samedis matins, les bénévoles vont s’affairer à remettre le moulin en état. Le 20 novembre 1999, à 12h08, la première huile de noix coule de la presse après 32 ans de sommeil. Le moulin ouvre ses portes les vendredis (de décembre à mai) et samedis matins (uniquement sur rendez-vous auprès de l’association Le Grand Vert), permettant ainsi d’assister à la fabrication de son huile si l’on apporte des cerneaux de noix ou bien tout simplement d’admirer des mécanismes mus par la seule force de l’eau.
Jeudi 4 avril
Moulin de Beuvry ou Buret à Beuvry (62)
Moulin activé le 31 mars 2001 par F5JIT/p. Référence 62-012.

On trouve dès le xiiie siècle la présence d'un moulin à vent situé sur la motte du village1.

En 1762, le moulin appartient à Mademoiselle de Ghistelles2,3 Lorsqu'elle décède trois ans plus tard, ses biens reviennent à son neveu le prince Philippe de Ghistelles.

C'est près de cet ancien moulin qu'ont atterri les Frères Robert avec leur montgolfière, partis du Jardin des Tuileries à Paris, ils atterrissent4 en évitant de peu les ailes du moulin5, le 6. La motte est dès lors appelée le quartier du Ballon. Au même moment se tenait une réception au château du prince de Ghistelles, et chacun fut extrêmement surpris de ce spectacle. Le prince et son fils le prince de Richebourg signèrent un acte notarié pour attester de la véracité des faits, et donnèrent une série de fêtes en l'honneur des frères Robert.

La révolution prive Philippe Alexandre Emmanuel de Ghistelles7 de ses Biens Nationaux, et une vente aux enchères qui a lieu le 12 vendémiaire de l'an 3 (), voit Antoine Dhoudain devenir le nouveau propriétaire pour la somme de 15 500 livres.

Quelques années plus tard, le moulin sur pivot subit probablement les effets dévastateurs d'une tempête et sera remplacé par le moulin actuel. Le propriétaire de l’époque (1811), fait reconstruire en dur un moulin, qui servira à la meunerie et à l'alimentation des animaux. Plus tard, il deviendra la propriété de la famille Buret par le biais d’héritage. C'est à partir de ce moment qu'il est appelé Moulin Buret.

Les ailes du moulin tourneront jusqu'en 1900, date à laquelle ce dernier sera abandonné. Lors de la Première Guerre mondiale, sa structure renforcée fera de lui un blockhaus; il est alors dépossédé de ses ailes. Par la suite, il appartient à la Compagnie des mines de Vicoigne, puis la commune de Beuvry en fera l'acquisition en 1983. Il ne reste en 1970 que le gros œuvre, sans la charpente, mais le bon état général donne l'idée de la restauration entreprise par le biais de l'association ARAM, de 1985 à 1992 et subventionnée par la région, la Direction régionale des Affaires culturelles, et le Conseil départemental du Pas-de-Calais.

Infos recueillies sur wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Moulin_de_Beuvry

Mercredi 3 avril
Le moulin de Vimoutiers (61)

Le Moulin de Vimoutiers est un ancien moulin de campagne en parfait état de fonctionnement, habité et entretenu par les anciens meuniers.
Tournant à l’eau sur la rivière La Vie, il possède toujours ses anciens matériel et accessoires : brosse, séparateur, nettoyeur, meules, bluterie, pétrin, four à pain au bois.

De très nombreux visiteurs, français ou étrangers, se pressent pour découvrir un savoir-faire traditionnel en voie de disparition.
Les meuniers proposent une visite guidée et gratuite de leur moulin, de juin à septembre (suivant disponibilité) et toute l’année sur rendez-vous. Accueil de groupes sur réservation.

M. et Mme Jean Brêteau – Moulin de Vimoutiers – Avenue du Général de Gaulle – 61120 Vimoutiers
Tél : 02.33.39.03.66

Le moulin est remis en route :

    • pour la Journée des Moulins (en juin)
    • pour les Journées du Patrimoine (3ème week-end de septembre)

Télécharger sa fiche

A cette occasion, les visiteurs peuvent assister à une démonstration de fabrication de farine, de pain cuit au bois. Ils y sont accueillis par les anciens meuniers, vêtus de costumes traditionnels.

http://paysducamembert.unblog.fr/2008/11/10/le-moulin-de-vimoutiers/

Mardi 2 avril
Moulin des Forges (60)
Le Logis Moulin des Forges occupe un ancien moulin datant du XIXe siècle situé le long de la rivière Thérinet.
Lundi 1er avril
Hoflandmeulen à Houtkerque (59)

Situé à 35 kms au sud de Dunkerque, HOUTKERQUE signifie église en bois ("hout" bois et "kerque" église). L'église Saint Antoine, reconstruite au 16ème siècle, était à l'origine constituée d'une nef unique bâtie en bois et torchis. Aujourd'hui cette hallekerque est formée de trois vaisseaux couverts d'un lambris et précédés d'un élégant clocher porche. Sa tour gothique, visible de la mer, servait autrefois de repère aux navigateurs.

L'autre joyau architectural de la commune, également en bois, est l'Hofland Meulen, un moulin sur pivot à deux étages, récemment restauré, célèbre pour son dcton qui y est inscrit: "Puise à ton avantage et crains le jugement de Dieu". Il fut construit au 18ème siècle mais certains le considèrent comme l'un des plus anciens d'Europe, une de ses poutres portant gravée la date de 1114. Il abrite un petit musée où sont exposés d'anciens outils de meunier. Vu l'exploitation qu'il en est fait, le bois devait être l'une des ressources du village et effectivement HOUTKERQUE a conservé la physionomie d'un petit village rural boisé des Hauts de Flandre et la présence sur son teritoire du Bois de Saint Acaire n'est pas étrangère à cette qualification.

http://randopassion.canalblog.com/archives/2011/11/20/22736146.html

Dimanche 31 mars
Moulin de l'Etang à Sauvigny les Bois (58)
Situé à la sortie de Sauvigny à proximité des étangs, le Moulin de l'Etang vous accueille dans un cadre chaleureux pour vous faire découvrir une cuisine gastronomique référencée dans le Guide Michelin.
Les amoureux de la nature, découvriront des balades entre bois et étang.
Samedi 30 mars
Moulin de Haut-Apach (57)

Article du "Monde des Moulins" en relation :

Le moulin à farine de Haut - Apach est situé en Moselle dans la région des “Trois frontières” (France - Allemagne - Luxembourg) à trois kilomètres de Schengen (connu pour ses accords). Le moulin se compose d’un bâtiment usine, un rez-de-chaussée, deux étages et une maison d’habitation. Il existe en plus , diverses dépendances : frange, écurie, cellier. Le Moulin a été construit sur un cours d’eau non domanial appelé le ruisseau de Mauderen. C’est un cours d’eau à débit rapide (bon pour les truites) qui se jette dans la rivière Moselle. Il est établi sur un site boisé et bucolique protégé du lit majeur du ruisseau de façon à éloigner les risques d’inondation. La construction du moulin a nécessité des travaux d’aménagement du cours d’eau afin d’octroyer un débit suffisant. Le canal d’amené est creusé en amont du moulin tout en laissant le ruisseau suivre parallèlement son cours. Le débit d’arrivée d’eau sur les roues qui sont en dessous est régulé par la vanne ouvrière puis l’eau passe dans les douves construites sous le moulin pour rejoindre le ruisseau. Lorsque la vanne ouvrière est fermée, l’eau rejoint le ruisseau par le canal de décharge...

LIRE L'ARTICLE COMPLET

René Cridlig - Article paru dans le Monde des Moulins - N°20 - avril 2007

http://www.fdmf.fr/index.php/les-moulins-de-france/inventaire-moulins/grand-est/57-moselle/662-moulin-de-haut-apach

https://www.booking.com/hotel/fr/moulin-d-39-apach.fr.html

Vendredi 29 mars
Moulin de Pen Mur à Muzillac (56)
Le Moulin de Pen-Mur est un moulin à papier du XVIIIe siècle ouverte au public. Visite guidée de la papeterie où se perpétue la fabrication du papier à partir du chiffon ainsi que pratiquée entre le 13è et le 18è siècle. Les outils utilisés sont d'époque ou reconstitués. Les feuilles sont fabriquées devant les visiteurs qui peuvent ainsi découvrir l'histoire merveilleuse du papier. Visite guidée d'une heure, vidéo d'une demi-heure sur l'histoire du papier. Magasin de vente de la fabrication locale (papier vierge, textes et poèmes, arbres généalogiques, etc...)
Jeudi 28 mars
Moulin de Givrauval (55)
Un charmant Moulin à Eau du 18ème siècle encore en état de marche, avec son mécanisme d’origine dans un parc champêtre ...
Mercredi 27 mars
Moulin de Villevaux à Rogeville (54)
La période d'implantation du moulin de Villevaux est évaluée au 14ème siècle. ll aurait d'abord été nommé « Moulin de Boulaincourt » puis aurait pris diverses dénominations (Boulincourt, Villersveaux, Villers-vaux, Villervaux). Le bâtiment a été partiellement détruit à plusieurs reprises (guerres seigneuriales, guerre de trente ans, ...) et a fait lbbjet de modifications qui ont profondément modifié son architecture. Ses caractéristiques actuelles résultent essentiellement de son réaménagement au I7ème siècle. Les meules auraient fonctionné jusqu'en 1902.
Mardi 26 mars
Moulin cavier de la Guenaudière (53)

Moulin cavier construit en 1830 en complément du moulin à eau, il a été exploité jusqu'en 1900

Classé Monument Historique depuis le 17 avril 1984. Restauré en 1988, il ne moud pas car dépourvu de meules. Son toit est en ardoise.

Renseignements en mairie au 02.43.70.50.22 ou à l'Office du tourisme au 02.43.64.24.06.

On peut le visiter certains jours en juillet et âoût.

https://www.moulins-a-vent.net/Moulins/grezenbouere.htm

Lundi 25 mars
Moulin Dommartin, métallurgic Park à Dommartin le Franc (52)

Le haut-fourneau de 1834 , inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, matérialise le lien entre l'univers de l'encyclopédie Diderot et la métallurgie contemporaine. Entre passé, présent et futur, venez vivre l'odyssée du fer à travers les différentes facettes de la métallurgie : découvrez  le berceau de la fonte d'art mais aussi les techniques et les métiers actuels d'une industrie au rayonnement national et international.


Contact : 
Metallurgic Park
13 rue du Maréchal Leclerc
52110 Dommartin-le-Franc
tél. : 33 (0)3 25 04 07 07
courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
site internet : www..metallurgicpark.com

Article du "Monde des Moulins" en relation :

Dans la vallée de la Blaise, nous mettrons l’accent sur le site de Dommartin et le travail de l’association. Vous apprécierez la reconstitution de la roue type « de côté » dédiée à la mise en mouvement de la souffl erie du hautfourneau ou du four Wilkinson. De la roue dans les hauts fourneaux et forges de la Haute Marne au mobilier urbain en fonte, en passant par le centre d’interprétation « Metallurgic Park » à Dommartin le Franc, un exemple de mise en valeur du site à des fi ns pédagogiques et touristiques, et des réponses en matière de gestion, de développement, de culture scientifique et technique...

Article paru dans le Monde des Moulins - N°37 - juillet 2011

http://www.fdmf.fr/index.php/les-moulins-de-france/inventaire-moulins/grand-est/52-haute-marne/370-moulin-dommartin-metallurgic-park

Dimanche 24 mars
Moulin de la Commanderie à St Amand sur Fion (51)
Le moulin de l'Hôpité est-il le plus ancien de Saint-Amand ? C'est possible, puisqu'il a été vendu par un seigneur partant pour la croisade en 1189 aux frères hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, d'où son nom. On ne sait si c'est à partir de cette possession que les frères fondèrent leur commanderie, mais il en fut le centre et on lui donne souvent le titre de moulin de la Commanderie. En 1741 il fut brûlé par des forains de passage et rebâti ensuite. Il était en excellent état de fonctionnement entre les deux guerres mondiales.