A chaque jour son moulin.
Mis en page par ordre numérique de département, découvrez chaque matin un nouveau moulin. Celui-ci restera un mois en ligne.
Jeudi 4 juin
Moulin Gingon à Pierre-Perthuis (89)
Moulin activé le 19 septembre 2015 par Claude et Yveline, F5MCC/p. Référence: DMF 89-190.

Historique et description de l'élément

En amont du village et au pied de la falaise, subsiste les ruines de l'important moulin de Gingon. Selon Philippe Landry, il serait cité en 1180 (celui des templiers à Pontaubert de 1170). Il est attesté par plusieurs archives en 1517, 1689, 1789... La carte Cassini (XVIIIe) l'indique nettement. Le cadastre napoléonien montre bien les deux bâtiments de chaque coté du bief et une dépendance proche le long du chemin d'aaces.aurait cessé ses activites vers 1925 et réhabilité après 1947, et actuellement abandonnée et en ruine. Il devait avoir plusieurs meules.
Aujourd'hui on observe encore bien les murs des bâtiments du moulin mais en ruine et très menacé. Le bief maçonné est encore en état.
La Cure étant un haut du flottage de buches (le Morvan à "chauffé" Paris de 1550à 1850), il fallait protéger les moulins et les biefs comme le montre le visuel du début du XXe. Le chemin longeant la Cure était appelé le chemin des flotteurs. C'est une balade et un lieu très connu et fréquenté par les marcheurs.
Mercredi 3 juin
Moulin de Noméxy (88)
Le moulin de Nomexy est l'une des plus anciennes entreprises de la région. Et elle se porte très bien ! Sa renommée dépassant largement les frontières vosgiennes... Ici, on est meuniers de père en fils depuis 1722. Dans le plus pur respect des traditions, on sélectionne des matières premières de choix pour produire une farine de qualité. L'innovation est également au cœur des activités du moulin : spéciales pâtisseries (en particulier la Pellerine qui porte haut les couleurs de l’imagerie d’Epinal), spéciales ménagère (pour la préparation de vos pains, pâtes à pizza ou brioches), farine pour pains d’épices et pains spéciaux. Pour la petite histoire, on parlait déjà du Moulin en 1263 dans les archives d’Epinal comme étant la propriété des moines du prieuré d’Aubiey. Ces frères, pour exploiter eux-mêmes le produit de leur moisson, avaient acquis un terrain près du ruisseau de l’Avière et avaient entrepris la restauration d’un moulin. Au XIXe siècle, Mathurin Gentilhomme, descendant de meuniers vendéens récupéra ce fameux moulin et l’entreprise se développa jusqu’à aujourd’hui.
Mardi 2 juin
Moulin de Champagnac à Rochechouart (87)
Ce moulin à farine banal du XVIIe siècle, situé sur la Commune de Rochechouart en Haute-Vienne, est alimenté en eau par la Gorre, affluent de la Vienne, tout comme les 11 autres moulins, presque tous rénovés en habitation. C'est une chaussée de 30 m de large qui permet d'alimenter le moulin. Le Moulin de Champagnac a cessé de fonctionner le 31 décembre 1963.
Lundi 1er juin
Moulin de la Pierrière à Beaumont Saint-Cyr (86)
Le bâtiment a été construit en 1899 sur 4 niveaux, il est adossé à un moulin plus ancien et encore bien visible. wIntarissable conteur, Philippe Branger a bien ancré dans sa mémoire ses souvenirs d’enfance, pour expliquer aux visiteurs une histoire que bien peu de personnes, à part les anciens de la commune, connaissent. « Les charrettes et fardiers tirés par des chevaux ou des bœufs étaient chargés de sac en toile de jute, remplis de blé. Avant d’arriver, il fallait franchir un petit pont de bois, ce que certains chevaux apeurés refusaient jusqu’à ruer dangereusement dans les brancards. Il fallait alors se coltiner les sacs sur les épaules, certains pesaient plus de 80 kg. Heureusement, aucun attelage n’est tombé à l’eau ». L’intérieur du bâtiment est intéressant à visiter parce qu’il a conservé dans l’état complet et en ordre de marche l’ensemble des mécanismes de transmission des mouvements, ce qui permet de visualiser le circuit emprunté par les grains pour leur transformation en farine jusqu’à l’ensachage. « Le moteur, c’est la roue hydraulique et ses pales de bois. Ses dimensions sont importantes, 6 mètres de diamètre et 2 de large. En tournant, elle entraîne les engrenages, la rotation des meules, les broyages, les mouvements de blutage qui permettent de séparer la première farine des sons à l’aide de tamis de soie de finesse variable, les élévateurs, la soufflerie… »
Dimanche 31 mai
Maison de la Meunerie à Nieul-sur-l'Autise (85)

Authentique, la Maison de la Meunerie c’est un patrimoine de 1728 avec l’un des rares moulins à eau de Vendée encore en activité ! Alors laissez-vous donc conter non seulement les petites mais aussi les grandes histoires de la meunerie.

Laissez-vous guider de la grange dotée de son four à bois en passant par son moulin en fonctionnement pour comprendre la transformation du blé en farine, jusqu’à la maison du meunier.

Lors des démonstrations découvrez la fabrication de la farine en compagnie du meunier. L’écrasement sur meules de pierre en un seul passage lui confère des qualités toutes particulières : une farine de grande valeur nutritionnelle et plus goûteuse de froment 100% biologique.

https://www.accueil-vendee.com/loisirs-musee/maison-de-la-meunerie/vendee#infos

Samedi 30 mai
Moulin de Saint Augustin à Oppède (84)
Le moulin Saint-Augustin ou moulin des Hermitants est une propriété située sur la rive droite du Calavon, sur les communes d'Oppède et de Ménerbes, dans le département de Vaucluse. 
Vendredi 29 mai
Moulin à huile des Cinq Ponts à Cuers (83)
Moulin activé le 5 juin 2018 par Claude et Yveline, F5MCC/p. Référence: DMF 83-024.
Jeudi 28 mai
Moulin de Saleins à Reynies (82)
Moulin activé le 27 juin 2019 par Claude et Yveline, F5MCC/p. Référence: DMF 82-025.
Pas d'infos sur ce moulin, désolé.
Mercredi 27 mai
Moulin de Record, Le Bez (81)
Entre Castres et Lacaune, à 10 min de Brassac et 2 min de Ferrières en Occitanie (Midi-Pyrénées), la montagne offre une vallée verte et sauvage au Moulin de Record, près du Pont de Ferrières et du Lac de Record, à 460m d'altitude. Bâti au 15e siècle sur un bloc de granit, au cœur du Sidobre, ce Moulin Seigneurial a su traverser les siècles tout en gardant intactes ses turbines et meules qui y tournent toujours pour les visiteurs. 
 
Mardi 26 mai
Moulin Passe-Arrière à Amiens (80)

L'existence du moulin Passe-Arrière sur un bras canalisé de la Somme, le bras des Clairons, est attestée depuis le Moyen Age. Avec son voisin le moulin Passe-Avant, il servait à moudre le blé. Son nom lui vient du fait que moins puissant que son vis-à-vis, le Passe-Avant, il devait lui céder la priorité pour l'usage de l'eau. Il était propriété du chapitre de la cathédral1 et c'est à ce titre qu'il fut déclaré bien national à la Révolution française et vendu à un particulier.

Le bâtiment actuel date de la fin du XVIIe ou du début du XVIIIe siècle. Le mécanisme quant à lui date du XIXe siècle2.Le moulin et son mécanisme sont protégés au titre des monuments historiques : classement par arrêté du 3

https://fr.wikipedia.org/wiki/Moulin_Passe-Arri%C3%A8re

Lundi 25 mai
Moulin de Raimbault à Beauvoir sur Niort (79)

Le moulin de Rimbault est le principal monument de Beauvoir sur Niort. Du haut de ses 12m ce moulin tour construit en pierre de pays en 1739. Une lignée de meunier s'y est succédé jusqu'en 1928, ensuite il a été laissé à l'abandon pendant 45 ans.

     L'association "les amis du Moulin de Rimbault" a entreprit sa restauration. Elle a rénovée la charpente en 1976 elle contient un arbre moteur (qui est actionné par les ailes) des poutres en bois exotique et la toiture en châtaigner.

    Il y a 4 ailes qui mesurent toutes 7,10m sur 20cm si les ailes sont fermées et 7,10m sur 2m si les ailes sont ouvertes. Le toit se ferme pour s'orienter face au vent. Les ailes tournent et font tourner l'axe qui actionne le mécanisme pour faire de la farine les ailes tournent jusqu'à 80km/h soit environ 10 tours par minute. Le grain de blé coule depuis une tremie entre deux meules là il est broyé. Cette mouture descend  dans l'auger puis dans le babillard  pour dégager la farine du son et du gruau.

    Il y a deux portes dans le moulin de Rimbault car il faut toujours sortir à l'opposé des ailes.

   Il est situé à 1,5km de Beauvoir sur Niort.

https://www.beauvoir-sur-niort.fr/moulin-de-rimbault.php

Dimanche 24 mai
Moulin Saint Julien à Olivet (78)
Sur les rives du Loiret, à seulement 3kms au sud d'Orléans, noyé dans un magnifique cadre de verdure, ce moulin à eau du 15ème siècle sera pour vous un lieu de repos et de dépaysement idéal pour des vacances ou un séjour professionnel.
Samedi 23 mai
Moulin d'Aiguillon-Blandy (77)
Ancien moulin tour nommé "La tour d'Aiguillon" sur les cartes IGN.
Vendredi 22 mai
Moulin de Vittefleur (76)

Vincent Trottin, le dernier meunier de la vallée de la Durdent, a inauguré les travaux de mise aux normes de la minoterie de Vittefleur. Un bâtiment pas comme les autres.

Quand il a acquis la minoterie de Vittefleur en août 2008, Vincent Trottin était sans doute le plus jeune meunier de France. Il n'avait que 24 ans. Lundi, il inaugurait en famille les travaux de mise aux normes de son moulin....

https://www.lecourriercauchois.fr/actualite-60814-vittefleur-le-moulin-prend-un-coup-de-jeune

Jeudi 21 mai
Grands moulins de Paris (75)
Grands Moulins de Paris (groupe coopératif Vivescia) célèbre cette année ses 100 ans. A travers 8 moulins, l’entreprise transforme 800 000 tonnes de blé par an (CA de 400 M€) servant à fabriquer quelque 6 milliards de baguettes.
Mercredi 20 mai

Moulin de Crosagny - Saint Félix (74)

Datant du XVIIème siècle, le moulin de Crosagny possédait 2 meules : l'une pour concasser le blé et l'autre pour affiner la farine qui pouvait moudre 180 à 250 litres de blé à l'heure.

A l'origine ces meules étaient actionnées par une roue à aubes mais avec la baisse du régime des eaux, elle fût remplacé par une roue à augets qui fonctionne toujours.

Le moulin connaissait une grande activité car  les villageois venaient y moudre eux-mêmes leur farine, sous la surveillance du meunier ou bien battre, dans le battoir attenant leur grain de blé, de trèfle ou de luzerne.

Pour conserver ce précieux patrimoine c'est désormais une association qui entretient le site et le fait visiter lors des journées du patrimoine.

Association des Etangs
et du Moulin de Crosagny
Tél : 04.50.45.03.36 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mardi 19 mai
Ancien moulin de Belmont (73)
Le moulin puis la scierie ont été alimentés par un barrage sur le ruisseau le Tier. Cette prise d'eau se trouve en aval du bassin de démodulation de la centrale hydroélectrique de la Vavre sur la commune de La Bridoire et en amont de la confluence du ruisseau le Tier avec la rivière le Guiers. Le canal d'amené permet d'alimenter un réserve d'eau accolée au bâtiment. Cette réserve actionne des roues puis une turbine Pelton, modèle M. Achard Vizille de 1930. Le moulin est de plan rectangulaire avec un rez-de-chaussée, un étage et un étage de comble. Le rez-de-chaussée est ouvert par une porte rectangulaire sur la façade sud ; la partie ouest est composée de trois fenêtres rectangulaires. La façade ouest comprend un appentis avec un escalier donnant accès au premier étage. Le premier étage dispose de la même distribution avec deux ouvertures sur la façade sud dont une ouverture avec balcon et trois ouvertures rectangulaires sur la façade ouest. L'étage de comble est ouvert sur la façade sud. La toiture est à longs pans avec un avant-toit sur la façade ouest. La couverture est en tuile plate. Le bâtiment laisse apparaître sur la façade des éléments tels que des poulies et un arbre à poulies. Le moulin est actuellement un logement. 
Lundi 18 mai
Moulin des Quatre Saisons à la Flèche (72)
Moulin activé le 15 octobre 2019 par Claude et Yveline, F5MCC/p. Référence: DMF 72-059.
Situé au cœur de la très accueillante vallée du Loir, Le Moulin des Quatre saisons, bâtisse du XVIe siècle, présente d’entrée au visiteur son charme inaltérable avec des jardins prolongés par une terrasse majestueuse qui courent le long de la rivière.
Dimanche 17 mai
Moulin Billebaud à Saint Clément sur Guye (71)

Moulin à vent Billebaud, chemin des Moulins, à 1 km du bourg

Association de sauvegarde et de mise en valeur de Saint-Clément-sur-Guye

Accueil et visite guidée du site du Moulin à vent Billebaud par l'Association de sauvegarde et de mise en valeur de Saint-Clément-sur-Guye.

1ère tranche de travaux réalisée en 2008. Un mur en pierre sèche a été restauré en 2017 devant le moulin. Nouvelle tranche prévue pour le moulin en 2019.

Le moulin Billebaud a été dévasté par un incendie en 1880 et a vu sa toiture s’effondrer en 1994, entraînant la chute d’une grande partie du bâtiment. L'Association de sauvegarde et de mise en valeur de Saint-Clément-sur-Guye est alors devenue propriétaire du moulin et d’une petite surface de terrain après avoir demandé l’avis des services compétents des Monuments historiques qui ont estimé qu’une restauration complète devait être projetée en raison de la beauté du site (avec une vue remarquable sur le Mont Saint-Vincent) et de la rareté des derniers vestiges de moulins à vent en Saône-et-Loire. Une première tranche de travaux a été réalisée en 2008 avec la reprise de la porte de l’étage (103 cm x 253 cm) avec un encadrement en pierre de taille et reprise de la maçonnerie au-dessus du linteau et côté sud, pour retrouver une masse autour de la porte.

Visite guidée. Gratuit
Samedi de 16.00 à 19.00  Dimanche de 14.00 à 16.30

Contact : 03 85 96 27 35  http://www.stclement-patrimoine.org/

Samedi 16 mai

Moulin à papier Desloye, puis Terré à Plancher-Bas (70)

Par acte du 3 juin 1820, les frères Jean-Baptiste et Honoré Desloye s'associent pour "fonder une maison de commerce et annoncent leur intention de créer une papeterie dans un bâtiment que leur père avait construit pour la même destination". Cette fabrique est établie à l'emplacement d'une ancienne ribe à chanvre, dont l'existence est mentionnée dans un acte sous seing privé du 3 avril 1656. En 1822, l'élévation du moulin à papier compte trois étages. Il est réglementé par ordonnance royale le 31 mars 1824, et repris dans la seconde moitié du 19e siècle par Emile Desloye, fils d'Honoré. Les matrices cadastrales mentionnent la reconstruction et la transformation d'un bâtiment industriel vers 1887, puis la destruction partielle de la papeterie par incendie en 1890. Reconstruite, elle est dite "papeterie à la cuve Veuve Emile Desloye et Terré" en 1901, mais cesse ses activités peu de temps après. L'atelier de fabrication est aujourd'hui en ruines. Il subsiste deux corps de bâtiment, peut-être à usage de logements, et la base d'une cheminée. Demande d'établissement d'une chaudière à vapeur en 1846. Un rapport d'ingénieur de 1860 mentionne que le sieur Déloye a établi, "il y a environ deux ans, des turbines pour faire mouvoir ses usines". 30 hommes, 25 femmes et 5 enfants employés en 1875.
Vendredi 15 mai
Moulin de la Roche à Jullié (69)
  • Les premiers travaux  très urgents de réfection de la toiture et des maçonneries du moulin et du four ont été réalisés en 2012 et 2013 afin de procéder à la sauvegarde des bâtiments.
  • Les travaux de réfection des façades et de traitements des abords ont été programmés en 2014 et 2015.
  • Les travaux de menuiseries extérieures et d'aménagement intérieur ont débuté en 2016 et se sont achevés en 2017.
Le site du Moulin de la Roche est une étape du circuit intitulé "Chemin des mémoires rurales". Ce projet porté par la commune de Jullié, qui a pour objectif la valorisation touristique et la transmission des techniques du patrimoine, a vu le jour en 2018. Le départ du  circuit se situe dans le village de Jullié.
 
Jeudi 14 mai
La Grange aux Paysages à Lorentzen (68)
La Grange aux Paysages est issue de la réhabilitation des dépendances du château de Lorentzen et plus précisément l’ancien moulin à grain, la grange dîmière et la maison de maître accolée.
Mercredi 13 mai
Scierie hydraulique du Haut-Fer à Ranrupt (67)

Construite en 1884 sur les fondations d'une scierie du 18 ème siècle, la Scierie communale de Ranrupt s'était tue en 1992.

Aujourd'hui, inscrite à l'inventaire suplémentaire des Monuments Historiques, elle renaît de l'oubli grâce à l'action des collectivités et à l'acharnement de quelques passionnés. En visitant la Scierie communale Haut-Fer de Ranrupt, vous découvrirez comment fonctionne cette installation unique dans la région, quelles sont les différentes essences locales de bois et leur usage.

Vous apprendrez aussi l'histoire mouvementée de la Scierie qui a traversé le siècle et constitue une parfaite illustration du patrimoine artisanal local et d'un savoir-faire ancestral. Vous rencontrerez également ceux qui font revivre cet ouvrage d'art et animent avec passion le site, habités par l'envie de transmettre leurs connaissances. Vous aurez ainsi une excellente approche de ces métiers d'autrefois que les acteurs de la Scierie ont choisi de perpétuer.

https://www.jds.fr/ranrupt/musee/la-scierie-haut-fer-4856_L

Mardi 12 mai
Moulin de Collioure (66)
Moulin activé par ON4ZDA/p le 4 juillet 2004. Référence: DMF 66-001.

Le 11 février 1337, Raymond de Toulouse, procureur du roi de Majorque Jacques III, autorisait Jacques Armengald de Collioure à construire et exploiter un moulin à vent sur le lieu dit « Cortina ».

Ce moulin-tour, qui fut probablement un des premiers moulins à vent de Catalogne Nord, fonctionnera à ses débuts comme moulin à grains. Par la suite, il sera transformé en moulin à huile.

Pendant les périodes troubles des guerres franco-espagnoles des 17° et 18° siècles, nous perdons sa trace faute d’archives le concernant.

Nous retrouverons au 19° siècle les noms des divers propriétaires l’ayant exploité.

Actuellement, ce moulin, le dernier des trois moulins ayant fonctionné à Collioure, appartient à la Ville.
La municipalité de Collioure en a entrepris la restauration en 2001.

http://lemoulindecollioure.com/la-restauration-du-moulin/

Lundi 11 mai
Moulin de la Ribère à Mauvezin (65)
Le moulin appartient depuis plusieurs générations à la même famille, contrairement à d'autres moulins qui ont été abandonnés, souvent par faute de succession. Le moulin de la Ribère se trouve sur la commune de Mauvezin, à deux kilomètres de l'abbaye cistercienne de l'Escaladieu.
Dimanche 10 mai
Moulin de Bacheforès (64)

Le moulin de Bacheforès est le plus méconnu des édifices et n’est jamais évoqué dans les publications. Présent sur les cartes de Cassini, d’Etat-major et le cadastre napoléonien, sa construction par Jean de Romatet, avocat, ne date que de 1647. Très discret, il n’est visible que depuis la rive opposée en empruntant la route d’Urt.

Aujourd’hui, la ville de Bayonne n’abrite plus que deux moulins à mer, ceux de Saint-Bernard et de Bacheforès. Tous deux ont cessé leurs activités.

https://fdmf.fr/les-moulins-a-mer-au-pays-basque/

Samedi 9 mai
Moulin d'Apcher à Anzat le Luguet (63)
C’est un moulin du XVIII éme siècle restauré avec passion qui se présente  devant le visiteur. Au cours d’une visite contée vous découvrirez comment on passe du grain de seigle à la farine grâce aux différentes meules et à divers mécanismes. Vous verrez et marcherez sur la roue à augets de 4 m de diamètre entrainée par l’eau de la cascade d’ Apcher. Durée de la visite guidée : 50 mn.
Jeudi 7 mai
Moulin de la Tourelle à Achicourt (62)

Depuis 1361, sur la butte de Caumont (où se trouve l’actuel Moulin la Tourelle) se sont succédé plusieurs moulins en bois sur pivot.
En 1804, un moulin tour y fut édifié. Moulin à huile, puis à farine vers 1840, il cessera son activité car détruit lors de la grande guerre en 1914.
Depuis, le Moulin la Tourelle a été reconstruit à l’identique de son ancêtre le Moulin Hacart, entre 1991 et 1994, grâce à la volonté de la Municipalité.

Inauguré le 1er octobre 1994, le moulin la Tourelle est l’emblème de la ville.
Il continue à produire de la farine et perpétue ainsi la tradition d’un savoir-faire et d’un métier ancestral: meunier.

https://achicourt.fr/le-moulin-la-tourelle/

Mercredi 6 mai
Moulin de Gémages (61)
Le moulin de Gémages est construit au coeur du Parc Naturel Régional du Perche.
Mardi 5 mai
Moulin Vertu à Roy-Boissy (60)

Moulin hydraulique alimenté par le Thérain. Mentionné dès le 12e siècle, le Moulin Blond a été reconstruit au 18e siècle à la suite d'une crue dévastatrice, puis au 19e siècle, époque à laquelle il a subi de nombreuses transformations, et où plusieurs bâtiments à usage agricole lui ont été adjoints entre 1872 et 1894, lui conférant sa configuration actuelle, très représentative des fermes picardes en carré du nord du département de l'Oise. Le moulin a conservé sa roue à aubes ainsi que la plupart de ses dispositifs de meunerie (paire et meules, bluterie). L'ensemble des bâtiments construits en pan de bois et torchis a fait l'objet d'une restauration complète.

Eléments protégés :
Bâtiment du moulin, avec ses dispositifs de fonctionnement internes et externes ; roue, vannage et son canal de dérivation ; granges, porterie et charreterie ; façades et toitures de l'ancienne maison du meunier (cad. C 170) : inscription par arrêté du 31 mai 1990

Périodes de construction :
18e siècle;2e moitié 19e siècle

https://monumentum.fr/moulin-vertu-pa00114984.html

Lundi 4 mai
Moulin Brunet à Walincourt Selvigny (59)
A la sortie du village de Walincourt-Selvigny, sur la route qui mène à Dehéries, après avoir traversé le Bois du Gard, vous le découvrirez, en haut de la côte, dressant fièrement ses ailes sur sa tour de pierres magnifiquement restaurée. Jusqu'à la Révolution, il est exploité par le Seigneur de Walincourt. Après 1789, il devient alors la propriété de particuliers qui l'exploitent jusqu'en 1914. Le dernier meunier sera Arthur Brunet. Détruit par les Allemands en 1916 qui en avaient fait une tour d'observation, il entre alors dans une longue période d'agonie, dont il ne sortira qu'en 1991. A cette date, "L'Association des Amis du vieux moulin", voit le jour, et entreprend sa restauration. Dans cette entreprise, l'association va bénéficier de l'assistance technique de l'A.R.A.M. et du soutien financier des collectivités territoriales, des parlementaires et des municipalités de Malincourt, Dehéries, et principalement de Walincourt-Selvigny, devenu propriétaire du site. 
ourisme-cambresis.fr/moulin-brunet.html