Chères Yls et chers Oms.

              Décidément rien ne nous aura épargné en 2020, que ce soit les inondations catastrophiques dans notre pays comme dans certains pays de ce monde détraqué, que ce soit ce virus si affectueux qu’il ne veut plus nous lâcher ou, à cet instant durant lequel je rédige ce petit mot, la neige qui occasionne pas mal de tracas pour certains et pour d’autres les font se morfondre car ils ne peuvent pas assouvir leur passion de sport d’hiver pendant les vacances et nous, les amoureux de la nature, des châteaux ou des moulins, nous n’aurons pas eu beaucoup l’occasion de sortir en activation. Il va falloir bien vite oublier cette maudite année et essayer de nous ressaisir et de retrouver le moral car j’ai pu constater que chez certaines personnes, et j’en fais partie, je ne le cache pas, celui-ci était descendu bien bas. Oui c’est vrai, pas facile à supporter ces confinements à répétition. Et pourtant, depuis quelques jours, voire quelques semaines, certains Oms nous ont fait bien plaisir en reprenant les activations DFCF, DMF ou autres FFF. Ces Oms nous montrent qu’il ne faut pas baisser les bras et que l’avenir est devant nous. Il faut relever la tête et le défit tout en restant prudent car nous ne sommes pas encore sortis de cet pandémie nommée COVID 19. Espérons toutefois que nos chercheurs trouveront bien vite les moyens de nous permettre de voir l’avenir sous de meilleurs auspices.

            Je ne ferai pas beaucoup de commentaires sur le bilan DMF 2020 car la pandémie n’aura pas permis aux habituels activeurs de s’adonner à leur passion comme d’habitude. Toutefois je trouve que le nombre de nouveaux moulins activés reste correct avec 54 activations et 19 réactivations (84 activations et 32 réactivations en 2019).

            Je tiens donc à remercier tous les Oms et Yls qui nous ont fait découvrir ces nouveaux moulins et j’espère que 2021 nous permettra de rejoindre les rivières et tous les plans d’eau pour que nous puissions de nouveaux participer activement à la découverte du troisième patrimoine de France.

Chères Yls et chers Oms, je tiens à vous présenter mes vœux les meilleurs pour cette nouvelle année. Que celle-ci puisse vous apporter la joie, le bonheur et surtout la santé ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, famille, parents et amis. Et surtout, restez prudents.

Bonne année.

   Michel F8GGZ

Manager du DMF.  

Le diplôme des moulins de France (D.M.F) est destiné à promouvoir l'émission et permet de découvrir notre patrimoine. C'est avant tout un divertissement.

Adresse mail de Michel F8GGZ,manager du DMF: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Chaque semaine, découvrez un nouveau moulin.

 

Lundi 11 janvier

Eolienne Bollée du Bois des Hâtes (37)

Masquée par les broussailles et les arbres, la vénérable éolienne Bollée vient d’être mise en valeur. Une des nouveautés des Journées du patrimoine.

 

Avant, il fallait savoir qu'elle était là. Aujourd'hui, l'éolienne est bien visible depuis le chemin, les services de la Ville ont fait du bon travail,constate Alain Devineau, adjoint en charge du patrimoine et de l'urbanisme, venu au bois des Hâtes afin de voir sur place cette nouveauté inscrite au programme des Journées du patrimoine, qui se dérouleront le week-end du 14 et 15 septembre.

Un système de pompage datant de 1885

Un programme judicieux et éclectique, concocté par le service patrimoine de la Ville, qui de parcours guidés en édifices religieux et d'hôtels particuliers en événementiels propose une petite centaine de suggestions.
Tout en fonte, la vénérable éolienne se compose d'un rotor caréné de 3,50 mètres de diamètre, auquel on accède par un escalier enroulé en spirale autour d'une colonne, et est soutenue par des haubans .
« Ce système de pompage d'eau a été construit en 1885 par Victor Blanchard, banquier à Tours, puis a été racheté en 1887 par Maurice Cottier, propriétaire du château de Cangé et ancien maire de Saint-Avertin », explique Jean-Luc Porhel, conservateur en chef du patrimoine et directeur des archives municipales dans lesquelles il puise son infini savoir sur l'histoire de la ville.
Jean-Gérard Paumier, l'actuel maire de Saint-Avertin (commune sur laquelle se situe le bois des Hâtes, propriété de la ville de Tours), a lui aussi à voir dans cette histoire puisqu'il a su attirer l'attention du service patrimoine de la ville de Tours. Il sera content aussi d'apprendre que Christine Chasseguet, directrice des parcs et jardins, a même proposé au budget de Tour(s)plus une enveloppe de 20.000 euros pour la restauration.
Seulement 350 exemplaires de ce système de pompage d'eau – qui correspond à l'hygiéniste du XIX esiècle – ont été installés en France. Avec plus de 60 éoliennes Bollée, l'Indre-et-Loire se positionne comme le département qui en totalise le plus.
Venu sur place également, Jac Boutaud, responsable de la gestion du patrimoine arbres à la ville de Tours, est en train de compter les cercles d'un tronc d'arbre abattu, afin de dégager l'éolienne. « Ce séquoia avait une centaine d'années. Élagueurs et forestiers en ont coupé quelques-uns afin de la mettre en valeur, mais très peu. Nous n'avons pas abattu d'arbres d'avenir lors de cette opération. Les arbres, les plus hauts, ont certainement participé à sa bonne conservation. C'est très beau le roux du tronc des arbres sur les feuillages. »A son côté, Jean-Camille Fiot, responsable du bois des Hâtes, soit près de 300 hectares.
Passionné par les éoliennes, c'est le Tourangeau Jean-Claude Pestel, ancien officier mécanicien à Air France, qui sera au pied de celle du bois des Hâtes, les 14 et 15 septembre, pour raconter l'histoire de cet insolite patrimoine. L'occasion pour les amateurs de patrimoine de s'intéresser à autre chose que des vieilles pierres. Et de faire, aussi, une balade, à pied ou à vélo, dans la forêt domaniale de Tours.

A Saint-Avertin, éolienne Bollée du bois des Hâtes, commentée par Jean-Claude Pestel, qui présentera la dynastie des Bollée, l'histoire et le fonctionnement des éoliennes, samedi 14 et dimanche 15 septembre, de 15 h à 18 h. Rendez-vous à la gentilhommière. Accès à partir de la route de Loches (N 943), à l'ouest de la gentilhommière, dans l'allée du Fleuriste.

Évelyne Bellanger

https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/l-eolienne-du-bois-des-hates-toute-une-histoire

 Quelques stations en portable.

Patrick F5MQW/p

 

UVSQ-SAT lancement prévu pour le 21 janvier 2021

Le lancement du satellite UVSQ-SAT équipé d'un transpondeur FM est provisoirement prévu pour le 21 janvier 2021. Le satellite conçu par LATMOS en plus des missions expérimentales et pédagogiques Pro, il dotera la communauté des radioamateurs d'un nouveau transpondeur FM. L'AMSAT-Francophone et le radio-club F6KRK ont été impliqués tout au long du projet.
AMSAT-Francophone met à disposition de la communauté des radioamateurs des logiciels pour interpréter les données et les envoyer à la base de données AMSAT-F & Satnogs.
http://amsat-f.org/AMSATLIST/SatellitePage/UK/0UVSQsat.html
http://uvsq-sat.projet.latmos.ipsl.fr/index.php